Publié : 7 septembre 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

6e - Impressionnisme et effet de neige


La première œuvre musicale qui vient naturellement à l’esprit en mettant en parallèle l’idée de neige et le courant impressionniste, c’est la pièce pour piano de Claude Debussy intitulée "Des pas sur la neige". Cette pièce est extraite du 1er livre des Préludes (1910).
Dans le cadre de notre démarche, il est bon de préciser que le compositeur apposait le titre de chacune de ces pièces en fin de partition, comme une suggestion, une invitation libre à poursuivre dans le son qui s’évanouit peu à peu l’impression musicale qu’il avait voulue transcrire.

Flash Video - 6.6 Mo

En écoutant cette œuvre (cliquez sur la photo de Debussy ci-dessus) , on perçoit toute la nouveauté et la modernité de la recherche debussyste ciblée sur la couleur des sons et non plus sur leur organisation selon une grammaire classique et académique de l’harmonie.
L’alliance des sons qui colorent l’atmosphère sonore et suggèrent une ambiance faite ici d’irisations aiguës autour d’un motif récurrent (le plus souvent dans le registre medium) évoque la monotonie du blanc, le tout dans des intensités très ténues et pleines de silences et de résonances...

A mettre en évidence pour les élèves :

  • ambiance faite de sonorités parsemées sur le clavier (notion d’ambitus), de résonances de ces sons (comment le son résonne sur un piano), et de silences habités de moments de suspension : écriture par touches sonores (relation directe à la technique picturale impressionniste)
  • motif récurrent dans le medium (ce qui permet de parler des différents registres : grave, medium, aigu, à mettre en relation avec les camaïeux utilisés par les peintres) et de notes éparses dans l’aigu
  • intensités : du ppp au mp (en relation avec les tons là aussi très peu contrastés des peintures étudiées)
  • sensation diluée de la mesure : musique stagnante

L’œuvre avec laquelle la première comparaison peut s’établir est le 1er mouvement du Concerto pour violon et orchestre intitulé "l’Hiver" dans les Quatre Saisons d’Antonio Vivaldi. On met donc ici en perspective deux époques relativement éloignées, l’une moderne et l’autre baroque. Or, si le sujet est sensiblement le même, les moyens d’expression sont bien évidemment tout autres.

Word - 1.7 Mo
fiche de cours sur le contexte de l’oeuvre

Il s’avère ainsi que le sujet de départ est très clairement défini par le compositeur (on se souvient qu’il ne s’agissait chez Debussy que d’une suggestion finale). Vivaldi écrit lui-même 4 sonnets (1 pour chaque saison) qui sont les programmes poétiques lui permettant de construire sa musique, laquelle illustrera, par des effets de technique violonistique recherchés, les différentes images proposées par le texte : on nommera ces procédés illustratifs sonores des figuralismes.
Par exemple (cliquer sur les morceaux de partition [clic droit et "ouvrir dans un nouvel onglet" afin d’entendre le son tout en visualisant la partition] pour entendre l’extrait sonore correspondant)  :

  • "trembler violemment dans la neige étincelante
    MP3 - 626.1 ko
    trembler violemment
  • au souffle rude d’un vent terrible
    MP3 - 357.1 ko
    vent terrible
  • Courir, taper des pieds à tout moment
    MP3 - 318.8 ko
    courir, taper du pied
  • Et, dans l’excessive froidure, claquer des dents."
    MP3 - 485.3 ko
    claquer des dents

A mettre en évidence pour les élèves :

  • Formation orchestre, violon soliste (genre : concerto) et présence du clavecin (autre instrument à clavier, mais à cordes pincées, alors que le piano est un instrument à cordes frappées), caractéristique de la datation baroque.
  • ressenti d’une pulsation à identifier avec un jeu sur des valeurs rythmiques de plus en plus resserrées pour illustrer le grelottement de plus en plus intense
  • Mise en relation des 4 vers du sonnet avec l’écriture visuelle de la partition (notes répétées, motif du vent qui tournoie sur les mêmes notes en alternant sons disjoints et conjoints, écriture homorythmique entre les voix...)
  • notion de figuralisme : procédé sonore directement lié à l’illustration d’une image (ici suggérée par un texte qui n’est pas chanté mais qui prélude à l’écriture du Concerto)
    Word - 992.5 ko
    fiche de cours sur le 1er mvt de l’Hiver

Afin de varier les supports, il pourra ensuite être intéressant de se tourner vers la relation musique et image à travers cet extrait de Bambi et d’étudier de quelle manière les effets sonores sont en lien direct avec ce que montre l’action du dessin animé. On notera que le compositeur a notamment choisi un rythme de valse pour les passages durant lesquels Panpan glisse élégamment sur le lac gelé ou que des roulements de caisse claire viennent ponctuer les chutes de Bambi. Dans ce cas, on parlera d’illustration sonore, laquelle vient compléter le sens de l’image et amplifier celui-ci.

Flash Video - 6 Mo
Bambi video flv

Le projet musical, quant à lui, pourra se construire à partir d’une chanson traditionnelle russe intitulée "Dans la plaine". Au professeur d’aider les élèves à proposer des sons d’ambiance pour agrémenter le contexte sonore de ce kazatchock comme des grelots avec un effet de crescendo pour imiter le déplacement dans l’espace du traineau dans la neige (ceci par exemple en introduction et en coda du morceau avec, à ce moment-là, un decrescendo pour faire entendre l’éloignement du traineau). Le passage central en onomatopées s’attachera à reproduire quant à lui l’ambiance des grands chœurs russes, de caractère grave, et pourra donc être ponctué par exemple par une cloche sonnant de loin en loin dans l’espace feutré de la steppe enneigée.

Word - 871 ko
Dans la plaine (document élève)
PDF - 22.9 ko
Dans la plaine (partition)

On pourrait encore développer cette étude avec de nombreuses autres œuvres et je vous en suggère encore quelques-unes en fonction de ce que votre sensibilité personnelle :

  • Corbeaux de l’hiver glissant sur sur l’eau gelée de Lian Tsai Ping (œuvre exécutée sur un cithare chinois et où le titre donne à traduire la musique) : à mettre en relation avec l’extrait étudié de Bambi
    MP3 - 1.3 Mo
    extrait audio (clic droit "dans un nouvel onglet" sur l’image)
  • "l’Air du froid" tiré de l’opéra King Arthur d’Henri Purcell : à mettre en comparaison avec l’Hiver de Vivaldi
    Word - 525.5 ko
    Extraits de la partition de Purcell
  • Quelques extraits du cycle de Lieder de Franz Schubert le Voyage d’hiver (davantage corrélé avec l’idée de voyage vers la mort... ce peut être une suggestion pour adapter cette séquence à un autre niveau que celui de 6e)
    Word - 1.1 Mo
    Esquisse de document sur le Winterreise de Schubert
    MP3 - 2.3 Mo
    Gefror’ne Tränen SCHUBERT
    MP3 - 4.1 Mo
    Wasserflut SCHUBERT

A l’envie, ces œuvres pourront vous servir de base d’évaluation ou bien de piste vers une nouvelle séquence.