Publié : 26 août 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

3e - Art et mémoire (Arts du langage)

I - Rencontrer l’œuvre

Partir d’un groupement de textes sur le récit d’expérience et l’autobiographie qui est au programme de lettres :
- Récit d’expériences de guerre : Paroles de poilus, Si c’est un homme, L’écriture ou la vie,
Inconnu à cette adresse (qui évoque le problème de l’œuvre d’art dans un régime fasciste, avec la notion d’art officiel…), W ou le souvenir d’enfance … par la lecture d’œuvres intégrales cursives ou non.
- Groupement de poèmes engagés notamment surréalistes (gros plan sur Liberté d’Eluard).
- Groupement de poèmes sur la grande guerre.

II - Interroger l’œuvre sur différents plans

1. Problématique

Faire des explications de texte en suivant la problématique suivante : Réussir à appréhender que l’œuvre d’art permet à la fois de figer ce que la mémoire des souvenirs ne peut conserver intact et à la
fois qu’elle permet à l’artiste de dénoncer, de s’engager. Mais prendre conscience aussi de la difficulté
de rendre témoignage de l’indicible. Avoir une connaissance du mouvement surréaliste et de son
engagement.

2. Etude d’un mouvement littéraire : Le surréalisme à travers un écrivain et un peintre

Mener une séquence ou deux sur ce thème et pour finir étudier le poème Liberté de Paul
Eluard en le distribuant dans sa forme écrite mais en projetant au tableau la forme illustrée par
Fernand Léger. Les deux hommes ainsi que le mouvement surréaliste auxquels ils
appartiennent ont déjà été présentés dans le cours de la séquence.

2.1. Faire une analyse littéraire du poème qui mettra en valeur notamment la rythmique du
poème, sa composition et ses effets : l’anaphore et la répétition comme arme musicale et
argumentative, qui s’intéressera aux images (comparaisons et métaphores) créées par le poète, et
qui fera un bilan sur l’idée de poésie engagé demandant un commentaire argumentée de cette phrase
de l’auteur : « J’ai écrit ce poème pendant l’été 41. […] Et ce mot, liberté, n’était lui-même, dans tout
mon poème, que pour éterniser une très simple volonté, très quotidienne, très appliquée, celle de se
libérer de l’occupant. » (« La poésie de circonstance », conférence prononcée par Eluard le 17 janvier
1952).

2.2. Travailler sur les correspondances entre le texte et l’image : analyse des couleurs, des
mots choisis pour l’illustration et analyse de la mise en page. Qu’apporte l’illustration au
texte ? Et vice et versa ?

III- Des mots clefs à retenir

- Les mots de l’analyse littéraire
- Les figures de style
- L’implicite
- L’autobiographie
- L’écriture engagée
- Le surréalisme

IV- Mise en réseau et exemples d’ œuvres correspondant à un critère

- Choix d’autres poèmes du XXe siècle sur le même thème.
- Choix de poèmes d’Eluard sur d’autres thèmes pour élargir leurs connaissances sur le
surréalisme avec notamment des textes de Capitale de la douleur.

V - Proposition d’évaluation

Ce travail pourra faire l’objet d’une évaluation écrite et orale par la récitation de son poème.

VI - Proposition de contenu pour le cahier personnel d’Histoire des Arts

Dans votre cahier : écrivez à la manière de Paul Eluard en remplaçant le mot « liberté » par un
mot au choix : bonheur, tendresse, solidarité, justice, amour… puis illustrez-le aussi en utilisant
les mêmes procédés que F. Léger mais que vous adapterez.