Vous êtes ici : Accueil > Ressources pour la classe > Pistes pédagogiques et propositions de séquences > Propositions de mise en œuvre : Collège > 3e - Art et mémoire (Arts de l’espace - Les monuments aux morts)
Publié : 26 août 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

3e - Art et mémoire (Arts de l’espace - Les monuments aux morts)

Objectif : Partir à la découverte de certains monuments aux morts des deux guerres en prenant des
exemples dans la région (lien avec la problématique de la statuaire publique, la commémoration).
Sur l’exemple d’un monument aux morts proche du collège que l’on analysera collectivement, chaque
élève devra photographier, observer et commenter un monument aux morts proche de chez lui, ou
connu de lui et résumera le fruit de ses recherches dans son cahier d’histoire des arts. Mise en
commun ensuite de leurs travaux afin de dégager des traits communs dans la statuaire
commémorative de guerre.

ŒUVRE : Monument aux morts, le Poilu victorieux
Sculpture de bronze d’Eugène-Paul BENET (1863-1942) sur socle de béton, 1920, Beaumesnil (Eure)

© Alain Choubard – www.monumentsauxmorts.fr

I – Découverte de l’œuvre

- Il est possible de conduire cette étude à partir du monument aux morts situé dans l’environnement proche de l’établissement : une sortie sur le terrain est souhaitable dans ce cas.
- Les élèves sont munis d’un questionnaire afin d’orienter leur travail sur le terrain.
- Le travail en classe permet ensuite de faire la synthèse des observations effectuées.
- Il est également possible de travailler à partir de photographies projetées en classe à
l’aide d’un vidéoprojecteur : l’étude, conduite à partir d’un monument de la région, permettra de faire des comparaisons avec d’autres édifices du même type et d’en établir une typologie.

II – Interroger l’œuvre sur différents plans

A) la forme

a) Quel est le genre de cette œuvre ?
- Un bâtiment civil, un monument.

b) La composition

Complète la description de l’édifice en utilisant le vocabulaire suivant :


Quelle est l’attitude du personnage sculpté par l’artiste ?

- Il s’agit d’un personnage en mouvement.
- La jambe droite s’avance vers l’avant, il lève le bras droit, le corps est tendu vers l’avant.

B) La technique

Quels matériaux l’artiste a-t-il utilisé pour réaliser ce monument ?

- Le béton (pour le socle).
- Le bronze (pour la sculpture).

C) La signification

a) Qui est le personnage sculpté ? Quels éléments permettent de l’identifier ?

- Il s’agit d’un soldat, un « poilu » de la Grande Guerre (1914-1918).
- Il porte en effet l’uniforme des soldats de la Grande Guerre (Casque Adrian, uniforme bleu Horizon), tient de la main gauche son fusil, autour du cou un masque à gaz et à la ceinture des cartouchières.

Quels attributs permettent de l’assimiler à un symbole de victoire ?

- Il brandit de la main droite une couronne de laurier : celle-ci révèle aussi le goût pour l’antique de l’époque.
- Sa poitrine est couverte de décorations parmi lesquelles on reconnaît la croix de guerre.

En quoi l’attitude du personnage et les traits de son visage renforcent-ils cette impression ?

- Le poing levé, la jambe en avant et le corps tendu traduisent sa détermination.
- L’artiste lui a donné l’apparence d’un combattant prêt à partir au combat :
sa bouche s’ouvre pour donner le signal de l’assaut.
- Sa moustache tombante, attribut traditionnel du guerrier gaulois, accentue l’aspect belliqueux du personnage.

Cite un autre attribut qui fait également de ce personnage un martyr, mort pour la patrie.

- La palme, symbole de martyre, qu’il lève de la main droite.

Le monument était initialement entouré d’une clôture de métal. Pourquoi ?

- Pour délimiter un espace sacré pour commémorer les disparus.

b) Les variations

Cette sculpture de série rencontra un grand succès et fut diffusée à plusieurs centaines d’exemplaires dans tout le pays.

Observe ainsi le monument d’Etrépagny (Eure) le jour de son inauguration (7 mai 1922).

Quelles différences présente-t-il avec celui de Beaumesnil ?

- Le socle.
- La clôture : les chaînes de métal sont accrochées à des obus.

En quoi ces éléments viennent-ils renforcer l’impression donnée par la sculpture ?

- La présence des obus accentue le caractère belliqueux du monument afin de rassurer la population.
- Les obus rappellent également le fait que la Grande Guerre a été la première guerre industrielle de l’Histoire.
- C’est aussi une façon d’associer l’arrière (et notamment les femmes, qui ont fabriqué ces obus dans les usines de guerre) aux soldats du front : le monument permettra ainsi de célébrer l’effort de guerre.

D) Les usages

Relève l’inscription sur la face principale du monument

- « La commune de Beaumesnil à ses enfants morts glorieusement pour la France – 1914 – 1918 »

Combien de noms ont-ils été gravés sur les faces latérales ? Lesquels ?
Dans quel but cet édifice a-t-il été construit ?

- Afin de célébrer la mémoire des morts de la Grande Guerre : c’est un monument commémoratif.

A quelles occasions se rassemble-t-on autour de ce monument ?

- Lors des cérémonies organisées pour les fêtes nationales (11 novembre, 8 mai) qui célèbrent la fin des deux guerres mondiales.
- Ce monument commémoratif est aussi un monument patriotique à la victoire.

Le monument a-t-il subi des transformations depuis sa construction ?

- La chaîne de clôture a disparu : elle est remplacée par un parterre de fleurs qui isole tout de même l’édifice.
- (A définir : ajout d’autres noms sur le socle (morts de la guerre 1939-1945)).

III - Des mots-clés pour caractériser l’œuvre

- Monument
- Commémoratif
- 1ère Guerre Mondiale
- Sculpture
- Patriotique
- Victoire
- Allégorie
- Soldat

IV – Mise en réseau et exemples d’œuvres correspondant à un critère

Les monuments aux morts, lieux de mémoire de la Grande Guerre :

- Différents exemples de monuments aux morts (voir les sites www.monumentsauxmorts.fr ou
www.patrimoine-de-france.org ou le site www.archives.cg27.fr pour ses cartes postales numérisées)
afin d’en réaliser une typologie : des monuments patriotiques dédiés à la victoire ; des monuments funéraires dédiés au deuil et inclinant au pacifisme, etc.
- NB : Les Archives Départementales conservent les dossiers relatifs à la construction de ces monuments (Sous-série 140T) : ils permettent de connaître les conditions de leur réalisation (projets, plans, coût total et financement, sculpteur, …).

VI - Proposition de contenu pour le cahier personnel d’Histoire des Arts

- Le questionnaire complété lors de la sortie sur le terrain ou au cours de la séance en classe.
- Un visuel de l’édifice étudié.
- Un cartel d’identification de l’édifice.

Genre :Monument commémoratif
Titre :Le poilu victorieux, monument aux morts
Date :1920
Auteurs :Eugène-Paul BENET (sculpteur) - Etablissements DURENNE (fondeur
Technique :Sculpture de bronze sur socle de béton
Lieu :Beaumesnil (Eure)

- Un court paragraphe élaboré à partir des mots-clés utilisés pour caractériser l’œuvre.
- Un commentaire personnel sur l’œuvre.
- Des productions plastiques personnelles réalisées autour de l’œuvre.