Vous êtes ici : Accueil > Ateliers de productions > Propositions de mise en œuvre > Grilles d’évaluation de l’oral d’histoire des arts et fiche méthodologique (...)
Publié : 23 février 2011

- Grilles d’évaluation de l’oral d’histoire des arts et fiche méthodologique (partage d’exemples)

Pour l’équipe pédagogique du collège Albert Schweitzer de Neufchâtel en Bray, l’idée retenue pour la 1ère grille d’évaluation et l’outil de consignes prévu à l’adresse des élèves était avant tout de tirer parti des transversalités possibles avec l’évaluation du Socle commun. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’outil construit par les collègues de cet établissement s’appuie sur des "Savoir-être" et des "Savoir-faire", le tout afin de préparer méthodologiquement les élèves à passer un oral construit et bien mené, ayant pour contenu l’Histoire des arts.

Word - 30.5 ko
Grille d’évaluation (outil du jury)
Collège Albert SCHWEITZER (Neufchâtel en Bray)
PDF - 354.6 ko
Grille d’évaluation (outil du jury)
Collège Albert SCHWEITZER (Neufchâtel en Bray)
Word - 23 ko
fiche méthodologique élèves
Collège Albert SCHWEITZER (Neufchâtel en Bray)
PDF - 426.3 ko
fiche méthodologique élèves
Collège Albert SCHWEITZER (Neufchâtel en Bray)

Du côté des collègues d’Yvetôt, vous pourrez observer que, même si la grille d’évaluation se présente sous une forme différente, il n’en apparaît pas moins que les points d’intérêt sont les mêmes, concluant ainsi que cette épreuve met en oeuvre finalement les mêmes éléments de compétences, que ce soit sur le plan des connaissances, des capacités ou des attitudes.

Word - 30 ko
Grille d’évaluation (outil du jury)
Collège Albert CAMUS (Yvetôt)
PDF - 493.6 ko
Grille d’évaluation (outil du jury)
Collège Albert CAMUS (Yvetôt)
Zip - 192.9 ko

Il reste le contenu et les stratégies de construction transversale qui demeurent les points sur lesquels les différences se font les plus flagrantes d’un établissement à l’autre, les collègues devant bien garder à l’esprit que tout l’intérêt de l’exercice repose sur la capacité des élèves à mettre en relation des œuvres d’au moins deux champs disciplinaires différents. Ainsi, une seule œuvre, même si elle fait intervenir le visuel, le littéraire et l’auditif, n’en reste pas moins une seule entité et se révèle être insuffisante pour évaluer le caractère transversal incombant à la démarche trans-disciplinaire de l’Histoire des Arts. Il faut donc prévoir la mise en relation comparative d’au moins deux œuvres autour du thème retenu.